619cb6a7b4a79.jpeg

Peut-on utiliser du CBD avec la prise d’antidépresseur?

Le CBD est un composé chimique présent dans la plante Cannabis sativa. Cette dernière est composée de plus de 80 composés, appelés cannabinoïdes. Le principal cannabinoïde que la plupart des gens connaissent est le tétrahydrocannabinol (THC). À cela, s’ajoute le CBD qui est aussi très prisé. En dehors de l’absence d’effets psychoactifs, le CBD présente plusieurs avantages pour la santé. C’est une molécule qui fait continuellement l’objet de recherches scientifiques. L’intérêt pour les utilisations potentielles du cannabidiol en santé mentale a considérablement augmenté ces dernières années, y compris l’utilisation du CBD pour la dépression. Quelques recherches ont même prouvé que le CBD joue le rôle d’antidépresseur dans certains cas. Certaines associations médicamenteuses sont possibles certes, mais que se passe-t-il si le CBD est consommé avec des antidépresseurs ? Je t’invite à découvrir des éléments de réponse ici !

Antidépresseurs avec le CBD

Les antidépresseurs généralement utilisés avec le CBD sont les tricycliques et les IMAO. Les tricycles sont des antidépresseurs les plus anciens que tu trouveras sur le marché pharmaceutique. En plus, ils font partie de la première génération d’antidépresseurs. Ces médicaments agissent en bloquant l’absorption des neurotransmetteurs que sont la norépinephrine et la sérotonine. En conséquence, on assiste à l’augmentation de ces neurotransmetteurs dans le cerveau.

En ce qui les concerne, les IMAO sont une nouvelle génération d’antidépresseurs. Pourtant, ils ont une interaction sérieuse avec le CBD et avec de nombreux aliments. Ces médicaments agissent en prolongeant la présence de neurotransmetteurs dans le cerveau. De façon concrète, il s’agit ici de la dopamine, de la sérotonine et de la noradrénaline.

Le CBD présente aussi plusieurs risques accrus d’interaction avec des médicaments qui ne sont pas uniquement des antidépresseurs. En effet, certains médicaments anxiolytiques peuvent interagir avec le CBD. Par exemple, les médicaments comme le Xanax peuvent avoir des effets bénéfiques lorsqu’il est consommé en petite quantité avec le CBD. Cela permet d’améliorer l’action sur le cerveau et la connexion entre les neurones. A contrario, lorsque les anxiolytiques comme le Xamax sont consommés en grande quantité, cela présente peu d’avantages pour la santé. Il faut donc y faire attention pour éviter les effets secondaires comme :

  • vertiges,
  • tachycardie,
  • crises paranoïaques,
  • somnolence,
  • problèmes de concentration,
  • troubles de l’élocution et confusion.

Ces effets provoqués par la consommation simultanée de ces deux molécules peuvent ne pas se produire à chaque consommation. Chaque personne réagira différemment lors à la prise de ces médicaments. En plus, les effets peuvent être plus intenses ou non. Afin d’éviter toute interaction médicamenteuse pouvant affecter ta santé, parles-en à ton médecin.

La consommation de CBD et d’antidépresseurs est-elle dangereuse ?

Tout d’abord, ces médicaments ne sont pas dangereux dans leur ensemble. Cependant, la question d’une éventuelle interaction entre antidépresseurs et CBD pourrait facilement faire l’objet de discussion auprès des personnes qui en consomment. Quoi qu’il en soit, il est important de savoir que le CBD présente un risque élevé d’interaction avec les antidépresseurs. En effet, il agit sur les mêmes zones du cerveau que l’antidépresseur et cela peut affecter la qualité du traitement.

Le CBD ne provoque pas d’effets psychotropes et n’a pas ou très peu d’effets secondaires désagréables pour les consommateurs. Les cas les plus courants concernent le vertige ou la nausée. Cependant, cela provoque un changement métabolique quant au fonctionnement du cerveau et du foie. Il entraîne une diminution significative du temps nécessaire au foie pour traiter un antidépresseur et de surcroît une augmentation du flux sanguin.

Est-il possible de mélanger le CBD et les antidépresseurs ?

Cela peut sembler une question surprenante, mais c’est une préoccupation que de nombreux consommateurs se posent. Certaines personnes consomment du cannabis en forte teneur en THC au lieu de l’associer à d’autres antidépresseurs. Peu importe ton choix, le meilleur conseil, c’est d’en discuter avec un professionnel de santé pour éviter tout désagrément. Le spécialiste saura alors t’orienter vers le choix du meilleur antidépresseur à associer au CBD pour ne pas avoir de conséquences néfastes. Tu l’aurais compris, il n’y a pas que des effets négatifs qui sont rattachés à une telle consommation. De ce fait, je te conseille de choisir avec l’avis d’un médecin, l’antidépresseur à associer au CBD.

Interactions médicamenteuses possibles avec le CBD

En France et un peu partout dans le monde, plusieurs médicaments sont disponibles en vente libre ou sur ordonnance. Bien sûr, les principaux médicaments et les molécules qui les composent sont bien connus. C’est le cas du CBD.

Tout d’abord, je te rappelle que le CBD est une molécule connue depuis plusieurs décennies à travers le monde. En plus, ses effets sont de plus en plus connus. Il est également possible de présenter certains de ses bienfaits. En effet, cette molécule n’est pas psychotrope, contrairement au tétrahydrocannabinol (THC).

Le CBD agit sur le système endocannabinoïde naturellement présent dans notre organisme et sur les récepteurs CB1 et CB2 qui le composent. Il provoque également peu d’effets secondaires sur les utilisateurs, bien que certains éprouvent des nausées ou des étourdissements suite à sa consommation. Toutefois, ces effets ne sont ressentis que par un petit nombre de personnes. Le CBD a aussi un seuil de surdosage qu’il est possible d’atteindre, mais c’est très rare.

Il importe toutefois de respecter le dosage. L’idéal, c’est de ne pas dépasser le seuil de 1 500 mg par jour. Au minimum, prends 25 mg de CBD afin de profiter pleinement de ses effets. En cas de surdosage, la meilleure solution est de se reposer, de prendre beaucoup d’eau ou de manger.

Le CBD et les corticoïdes

Les corticostéroïdes sont des médicaments anti-inflammatoires et immunosuppresseurs qui présentent simultanément les effets du cortisol et de la cortisone. Ils sont souvent prescrits pour le soulagement des maladies auto-immunes. Parmi ces médicaments, on retrouve en place de choix, la Prednisone, la Prednisolone et la Bétaméthasone. Ces derniers provoquent des effets secondaires graves chez les utilisateurs et peuvent parfois représenter des risques accrus sur certains problèmes de santé déjà présents. Les risques de dépendance ne sont pas aussi à exclure lorsque tu prends ces médicaments avec du CBD.

En clair, consommer du CBD et des corticoïdes au même moment peut présenter des risques pour la santé. En effet, lors du passage dans le foie, l’action conjuguée du CBD et des molécules qui sont présentes dans ces médicaments ralentit le métabolisme des aliments. Cela pourrait provoquer une augmentation de la présence de cortisone dans le sang avec son corollaire de maux.

Le CBD est des antihistaminiques

La prise de ces médicaments est courante auprès des personnes souffrant de nombreuses allergies. Ils sont également prescrits pour lutter contre les états grippaux. Dans ces médicaments, tu retrouveras de nombreuses molécules, mais celle qui est la plus consistante reste la doxylamine. Elle est également présente dans le médicament appelé Humex. En effet, lorsque tu consommes du CBD et ce médicament en même temps, il est possible que tu développes plusieurs effets secondaires tels que :

  • la somnolence ;
  • la concentration altérée ;
  • la confusion ;
  • les troubles cognitifs ;
  • les troubles moteurs ;
  • les troubles respiratoires.

Tous ces effets sont des précurseurs de conséquences plus graves. Les antihistaminiques sont également déconseillés en association avec le CBD. En effet, ils contiennent une molécule qui est responsable de plusieurs effets négatifs et psychotropes. Il ne faudrait donc pas en consommer en grande quantité ou de manière abusive.

Le CBD et les anticoagulants

Les anticoagulants sont des médicaments spécifiquement indiqués pour soulager certains problèmes de santé. Ils fluidifient le sang et réduisent la formation de caillots sanguins. Ils sont généralement conseillés pour guérir des maladies d’ordre cardiovasculaire. L’utilisation des anticoagulants est très contrôlée dans le domaine médical. En effet, ces médicaments ne sont pas sans risques sur la santé. L’un des effets secondaires les plus graves associés aux anticoagulants, c’est le risque d’hémorragie si le sang est trop dilué. De même, il y a aussi le risque qu’une blessure survienne sur le corps.

Parmi ces médicaments, tu retrouveras la Warfarine sur laquelle le CBD a un effet boosteur. Autrement, le CBD aura tendance à amplifier les effets de ce médicament, notamment ceux liés à la fluidification du sang. Cela constitue un risque dans le temps. Principalement, en cas de blessure, la Warfarine peut provoquer un saignement d’un volume assez élevé.

Le CBD et les opiacés

Les opiacés sont des médicaments de plus en plus prisés, notamment aux États-Unis, qui connaissent actuellement une crise des opioïdes. Dans ce groupe de médicaments, on retrouve entre autres l’efferalgan, le doliprane ou le dafalgan. Ils sont souvent utilisés pour traiter la fièvre et les douleurs assez légères.

Cependant, ces médicaments représentent un groupe distinct pour ce qui est des interactions avec le CBD. En effet, une étude réalisée par des spécialistes montre clairement que le CBD améliore de façon significative les effets de ces médicaments. Il n’y a pas de contre-indications définitives sur ces médicaments, mais aussi les effets relaxants et anti-inflammatoires du CBD transcendent les effets des opioïdes.

Le CBD et les bêta-bloquants

Les bêta-bloquants sont parmi les médicaments les plus lourds disponibles sur le marché. Ils sont prescrits dans les hôpitaux aux personnes qui souffrent d’hypertension artérielle ou de troubles cardiovasculaires. Le traitement est assez lourd dans sa globalité. Ce dernier a pour conséquence de provoquer à lui seul plusieurs effets secondaires comme :

  • vertiges ;
  • fatigue ;
  • froideur des extrémités ;
  • diminution de la fréquence cardiaque ;
  • troubles digestifs (nausées, vomissements, diarrhée) ;
  • diminution de l’effort physique.

Il est strictement dédié à une seule catégorie de patients. Tu devrais éviter de consommer ce type médicament avec du CBD. Tu pourras aussi en parler à ton médecin pour éviter d’éventuelles complications. Ce dernier conseil est valable qu’il y ait ou non des effets néfastes liés à l’utilisation conjointe de l’antidépresseur et du CBD.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier